Beguinage_1.jpeg

Le béguinage : un enclos ouvert sur la ville

Non Classé à Valenciennes
  • LE BEGUINAGE : UN ENCLOS OUVERT SUR LA VILLE.

    Conçu dès ses débuts sur un programme complet composé d’un hôpital, d’une chapelle, avec cimetière, infirmerie, logements des béguines et des prêtres, « censes », brasserie et moulin. Le béguinage de Valenciennes est le plus ancien de l’actuel département du Nord avec celui de Cambrai. Il fut créé en 1239 avec l’appui de la Contesse Jeanne. (Celui de Lille apparaît dans les textes en 1245).
    Ce type d'institution connut une diffusion très...
    LE BEGUINAGE : UN ENCLOS OUVERT SUR LA VILLE.

    Conçu dès ses débuts sur un programme complet composé d’un hôpital, d’une chapelle, avec cimetière, infirmerie, logements des béguines et des prêtres, « censes », brasserie et moulin. Le béguinage de Valenciennes est le plus ancien de l’actuel département du Nord avec celui de Cambrai. Il fut créé en 1239 avec l’appui de la Contesse Jeanne. (Celui de Lille apparaît dans les textes en 1245).
    Ce type d'institution connut une diffusion très importante, non seulement en Flandre et en Hainaut, mais également en Rhénanie et jusqu'en Suisse, suite à l’important mouvement monastique qui se développe en Europe dès le XII siècle.

    Le béguinage de Valenciennes a été érigé en paroisse aux limites tracées dès 1266. L’effectif du béguinage Sainte-Élisabeth de Valenciennes à la fin du XV° siècle est évalué à une cinquantaine de femmes. À la fin du XVII° siècle, il comptait encore 32 béguines.
    Uniquement réservés au sexe féminin, les béguinages accueillaient celles qui désiraient s'éloigner du monde sans, toutefois, prononcer de vœux religieux et sans être soumises aux règles d'un monastère fermé : les béguines pouvaient toujours quitter la communauté. Chacune avait un modeste logement personnel souvent accompagné d'un petit jardin, devait vivre seule, réciter aux heures prescrites des prières à la mémoire des fondateurs et bienfaiteurs, assister quotidiennement à la messe et régulièrement aux autres offices, être vêtue simplement et même modestement. Les béguines étaient, en outre, tenues d'obéir aux ordres d'une supérieure qu'elles élisaient et étaient soumises à l'autorité d'un religieux responsable. Elles étaient parfois astreintes à un petit travail.

    À Valenciennes, le béguinage se situait près de l’ancienne porte de Famars. Il est aujourd’hui réduit à sa plus simple expression. Une ouverture en arcade, que l’on pouvait fermer la nuit, donne encore accès à un rang de 13 petites maisons en pierre et brique restaurées au XVIII° siècle et qui témoignent de la récupération du site médièvale du béguinage par la ville du XVIII° siècle.

    Avant la Révolution, son emprise s’étendait de l’enceinte médiévale (la tour de la Dodenne actuelle) jusqu’aux limites du couvent des Dominicains (rue Askièvrette) et la rue des Hospices.

    Le siège de 1793 et le Concordat de 1801, en supprimant l’église paroissiale Saint Elisabeth, ont permis le percement de la « Rue du Béguinage » au travers de son emprise. Des bâtiments caractéristiques de l’institution, conservés mais banalisés par une transformation en logements ordinaires se sont fondus dans le reste du quartier.

    LA STEREOSCOPIE, UNE ILLUSION DE 3D

    Impasse du béguinage – vers 1930 – Médiathèque Simone Veil.
    Henri PERAUD – la Rochelle, 1895 – Levallois-Perret, 1960

    Un instantané de Valenciennes dans les années 1930. Une vue stéréoscopique sur verre provenant du fond photographique Henri PERAUD.

    Les photographies stéréoscopiques permettent de restituer le relief. Le principe de la vision en relief est connu depuis l’Antiquité. C’est le mathématicien grec Euclide qui découvre, dès le IIIe siècle avant J.C., le fonctionnement de notre perception en 3 dimensions. L’homme voit en relief car il a une vision binoculaire. Ainsi, les images perçues par l’œil droit et l’œil gauche sont légèrement décalées, ce qui permet au cerveau de reconstituer les volumes grâce à ces informations complémentaires. La photographie stéréoscopique repose sur ce principe. L’appareil photo muni de deux objectifs fixe simultanément deux images légèrement décalées, l’une destinée à être vu par l’œil droit et l’autre par l’œil gauche au moyen d’une visionneuse.

    La médiathèque Simone Veil conserve plusieurs plaques stéréoscopiques.

    LE COIN DES ENFANTS ;-)
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------->>>
    C’est quoi un béguinage ?

    C’est un lieu ou des religieuses vivent ensembles dans de toutes petites maisons, Les béguines, avaient pour mission d’aider les plus pauvres et les jeunes filles seules.

    Ces petites maisons étaient entourées par des hauts murs, les religieuses ne pouvaient entrer et sortir que par l’entrée devant toi !

    A valenciennes nous avons la chance de conserver certaines de ces très vieilles maisons… Arriverais-tu à compter combien il en reste ?

    LA BONNE REPONSE EST ;-) 13
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année 2024