Le Pont de la Rhonelle.jpg

Le pont sur la Rhonelle - Aulnoy-lez-Valenciennes

Classé ou inscrit (CNMHS) ,  Non Classé ,  Non Classé ,  Moulin ,  Petit patrimoine ,  Pont à Aulnoy-lez-Valenciennes
  • LE PONT SUR LA RHONELLE

    Avant 1802, pour « passer de l’autre côté de l’eau » (vieille expression locale alors partagée par les anciens Aulnésiens), les piétons n’avaient d’autre solution que d’emprunter la passerelle attachée au moulin. Construit cette année-là, le pont sur la Rhonelle allait leur permettre, ainsi qu’aux attelages agricoles, voituriers et rouliers, de passer d’un côté du village à l’autre autrement que par le gué qui existait au même endroit.

    BASCULE OU POIDS PUBLIC DU...
    LE PONT SUR LA RHONELLE

    Avant 1802, pour « passer de l’autre côté de l’eau » (vieille expression locale alors partagée par les anciens Aulnésiens), les piétons n’avaient d’autre solution que d’emprunter la passerelle attachée au moulin. Construit cette année-là, le pont sur la Rhonelle allait leur permettre, ainsi qu’aux attelages agricoles, voituriers et rouliers, de passer d’un côté du village à l’autre autrement que par le gué qui existait au même endroit.

    BASCULE OU POIDS PUBLIC DU VILLAGE

    Place du 19 mars 1962, l’actuel transformateur EDF était une jolie petite construction en briques devant un vaste plateau de bois. Quel jeu formidable pour beaucoup d’enfants du village ! Ils sautaient dessus de toutes leurs forces, imaginant un moment faire bouger les leviers de la bascule. Par la fenêtre on pouvait voir les leviers de la bascule…

    En France, entre la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les bascules à bestiaux et produits agricoles étaient des outils indispensables à l'économie des campagnes, qui vivaient exclusivement de l'agriculture et de l'élevage. Elles étaient nécessaires aux négociations et transactions.

    Bascule publique ou poids public ont été construit dans quasiment chaque ville et village de France. Son histoire est liée à un impôt de notre pays : l'octroi. Il consistait à taxer divers produits qui entraient dans les bourgs ou les agglomérations, en fonction de leurs poids. Il fallait donc peser, vin, bière, charbon, chaux, bestiaux de boucherie, poissons, minerais, huile, bois...
    Ces bascules fonctionnent sur le principe de la balance romaine et sont d'une grande précision si elles sont bien réglées.
    C'est un officier assermenté, le peseur, qui s'occupe de l'opération et délivre des bons de pesage. Il fait passer le véhicule en charge puis à vide, la différence donnant la quantité de marchandise livrée...
    Avec la suppression de l'octroi en 1943, les poids publics perdront petit à petit de leur importance. Ils seront cependant encore largement utilisés, en libre-service, par de nombreux corps de métiers tels les agriculteurs pour peser leurs récoltes, les animaux vendus, les cargaisons de fruits et de légumes etc...
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année 2024