-A +A

Shopping - quartier Froissart

Découvrez le quartier Froissart et ses boutiques

Le quartier Froissart, au bonheur des amateurs de mode et de déco.

Au moyen âge déjà, ce quartier était habité par plusieurs corporations d’artisans : les tanneurs par exemple qui appréciaient la proximité et la qualité des eaux de l’Escaut. Sur le square créé à l’emplacement de l’ancienne collégial St-Géry, la ville décide en 1834 de faire élever un monument honorant l’un des de ses plus illustres enfants, le poète et chroniqueur Jean Froissart.

Une halte devant le monument est une excellente occasion de réviser son histoire de France. Il est l’œuvre d’Henri Lemaire, sculpteur et de Casimir Pétiaux, architecte de la ville. Il constitue, aujourd’hui encore une véritable galerie historique, en plein air, rendant non seulement hommage au chroniqueur médiéval, mais aussi à de grands personnages valenciennois… La rue salle Le Comte perpétue le souvenir de l’ancien palais des comtes du Hainaut, elle vous permet entre-autre de rejoindre le phénix, scène nationale de Valenciennes.

Pour les accros de mode et de déco, voici quelques secrets que partage Manon Ledet, qui a parcouru pour vous quelques boutiques du « quartier Froissart ».

Ô Chapeauté

Dernier Refuge des amateurs de chapeaux

Il devient rare de croiser de vrais chapeliers et vendeurs de couvre-chefs de nos jours, et c’est un drame pour la tête à chapeaux que je suis ! Des années que je traîne ma vieille capeline en laine noire H&M, j’ai avec chance, trouvé un cuir marron chez Nature & Découverte (avec lequel on m’appelle Indiana Jones mais je vous rappelle qu’il porte un feutre lui, pas un cuir) mais à côté de ça, c’est le vide intersidéral…

Pourtant, à Valenciennes, niché entre le square Froissart et la rue Saint-Géry, il existe une boutique qui répond à mes envies de coiffes, des plus simples aux plus exubérantes ! Et c’est Yann Duplouy et sa compagne Vanessa Flasque qui ont eu l’idée de créer ce superbe magasin. On pourrait croire que les chapeaux sont « too much », un peu démodés ou trop habillés mais selon moi, ils reviennent clairement dans la tendance, et la demande est bien là !

D’ailleurs, les seuls magasins de chapeaux que je trouvais à Lille ou à Boulogne-sur-Mer sont très anciens et je me disais que s’il n’en ouvrait pas de nouveau, c’était sans doute par manque de clientèle. En parlant avec Yann, je me rends compte que ce n’est pas le cas ! Du moins, pas à Valenciennes. Auparavant, Yann travaillait en usine, dans la métallurgie. Un boulot « comme un autre » mais pas sa passion. Quand il était plus jeune, il avait vendu des chapeaux sur les marchés et cette expérience lui était restée en tête (ou sur la tête ?). Avec sa compagne, ils se sont formés à la gestion d’un commerce et ont entrepris l’ouverture de leur boutique Ô Chapeauté. Parfois, il suffit de voir ses rêves comme des projets pour qu’ils voient le jour… Non seulement, la clientèle est là (il n’existait plus de chapelier depuis l’entreprise Martin à Valenciennes) mais en plus, la sélection est haut de gamme : Stetson, Herman, Borsalino et autres célèbres marques de chapeaux y sont évidemment vendues.

Un endroit plein de charme

Le magasin est sobre, épuré pour laisser la place aux chapeaux et accessoires, mais non sans charme avec ses briques rouges et ses belles cheminées.

Notez qu’on y trouve une vieille caisse enregistreuse aussi belle qu’intrigante, semblant dater d’une autre époque et qui vient d’ailleurs de l’ancienne chapellerie Martin.

On se sent bien chez Ô Chapeauté, on a envie d’y passer des heures, d’autant que Yann et Vanessa s’y connaissent très bien et savent conseiller leurs clients sur ce qui les mettra le plus en valeur.

Si vous cherchez de quoi habiller votre tête au quotidien ou pour un événement, c’est l’adresse incontournable du Valenciennois !

Ô Chapeauté
83, rue Saint Géry – 59300 Valenciennes
Tél. 09 81 32 95 3

Rêve de Flamme

Une boutique lumineuse

Anne-France Théodore-Rossi a toujours aimé l’art. Je dirais même qu’elle a toujours baigné dedans et pour cause, c’est la petite fille d’Emile Théodore, le conservateur du Palais des Beaux-Arts de Lille. De ce fait, ça parlait tout le temps art, musique et création lors des repas de famille et par la suite, Anne-France a continué dans cette voie : Beaux-Arts, sculpture & peinture, conservatoire de musique de Marcq en Barœul (et aussi du golf mais ça, c’est autre chose).

En 1993, elle se lance dans la rénovation de maisons avec son mari. Une véritable passion qui l’anime encore aujourd’hui et qui les poussent tous les deux à réhabiliter des ruines en véritables… œuvres d’arts immobilières.

Sa boutique de décoration « Rêve de Flamme », Anne-France l’a créée parce qu’elle ne trouvait pas facilement (et pas au même endroit) les objets de déco qu’elle aimait et qui savaient twister un intérieur en deux secondes : la célèbre suspension Vertigo de la marque Petite Friture, la fameuse lampe Pipistrello de Martinelli Luce, les mobiles de Volta Paris, clin d’œil aux œuvres de Calder qu’elle adore (l’art, toujours l’art !), … voici un avant-goût de ce que vous pouvez trouver chez Rêve de Flamme.

Et chaleureuse

Ici, tous les objets sont issus d’éditeurs de design et de petits créateurs pointus et peu connus pour la plupart, mais vous pouvez aussi trouver le linge de maison en lin belge de la marque Leligne (un peu moins confidentielle mais tout aussi quali).

Ce n’est pas tout, « Rêve de Flamme » tient aussi son nom de la vente de cheminées bioéthanol design dont Anne-France est spécialiste depuis 2008 en France et en Belgique.

Un métier qu’Anne-France trouve passionnant et humain puisqu’elle y rencontre énormément de fournisseurs et de clients, avec qui elle sympathise et qui viennent parfois de loin pour se rendre dans sa boutique (Lille, Cambrai, Maubeuge, Douai, Lens, la Somme et la Picardie, mais aussi des Parisiens et des Belges !).

De plus, Anne-France, toujours à l’affut des tendances, est une vraie geek ! Très présente sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Pinterest, Houzz), elle réalise aussi des ventes via ces supports et son site web qui deviendra bientôt marchand. De quoi faire rayonner Rêve de Flamme au-delà des frontières !

Rêve de Flamme
57 avenue Albert 1er - 59300 Valenciennes
Tél. 03 27 26 28 73