Théâtre/lecture "Ce que j'appelle oubli"

Culturelle ,  Spectacle ,  Théâtre ,  Littérature à Valenciennes

  • L’auteur écrit au frère de la victime d’un fait divers horrible (un homme meurt sous les coups des vigiles après le vol d’une canette de bière). Il ne cherche pas à expliquer ni à instruire. Il essaie juste de mettre des mots sur l’indicible. Un texte puissant porté par un Denis Podalydès toujours aussi précis.

    La phrase commence sans majuscule par la conjonction « et », comme si elle avait démarré avant, ailleurs –
    « et ce que le procureur a dit, c’est qu’un homme ne doit pas mourir pour si peu » – et se poursuit au long de soixante pages, racontant, non ce n’est pas le mot approprié, détaillant et revivant un fait divers aussi violent que banal, un homme dans un supermarché meurt sous les coups de vigiles à cause d’une canette de bière volée, et avançant, la phrase, toujours la même phrase, adressée au frère de la victime, attire, aimante à elle quantité d’impressions, de souvenirs, d’images qui nous mettent peu à peu dans la tête de cette victime, comme si finalement c’était nous-mêmes, qui lisions, disions ou écoutions cette phrase, qui devenions, au travers de cette construction à la fois savante et brute, pleine de rythme et de cassures, la victime elle-même, toujours anonyme, mais dont nous recevons et portons, comme une responsabilité, la mémoire, la dépouille fracassée, la douloureuse et misérable humanité. Laurent Mauvignier a écrit et publié très récemment ce texte, dans un désir de théâtre évident, pour
    que la scène puisse porter et prolonger physiquement la vibration de cette phrase unique.

    Denis Podalydès
  • Tarifs
  • Adulte
    9 €
Déposer un avis
Écrivez votre avis sur Théâtre/lecture "ce Que J'appelle Oubli" :
  • Horrible
  • Mauvais
  • Moyen
  • Très bien
  • Excellent
Il n'y a pas encore d'avis sur Théâtre/lecture "ce Que J'appelle Oubli", soyez le premier à en laisser un !