Au Vieux Manoir

Pause bistronomique à la table de Tony et Coralie

Vous dînez où ce soir ? Moi à la campagne. Pas besoin d’aller très loin ni de partir longtemps pour décompresser. Une virée gourmande extra-urbaine suffit amplement à me requinquer ! À quelques minutes de Valenciennes, sur la place du Viel Aulnoy, face à l’église, revit et s’épanouit depuis quelques mois le restaurant bistronomique « Au Vieux Manoir ». Tony Pamart y signe une cuisine créative et gourmande, avec l’aide (en salle) de Coralie Cocheteux et Jean-Pierre, le papa de Tony (au bar).

Le plus Viel édifice du village renaît en restaurant chaleureux et confortable. Les habitués déjà nombreux comme ceux qui goûtent pour la première fois à la cuisine de Tony se retrouvent dans cette ôde à la bonne chère, définie par le trio bons produits-grande technique-convivialité.

En ouvrant la carte on est de suite prévenu, le Vieux Manoir c’est : « une histoire de cœur, une histoire de goût, une histoire d’amour entre la vie et le ventre… »

On vient au Vieux Manoir (et on y reviens surtout !) pour bien manger et se détendre, et c’est là que la bistronomie prend tout son sens. La matière première est bistrot : des produits frais et authentiques. La manière est gastronomique : ordre, rigueur, technique.

Mais la bistronomie prend également une autre dimension dans le cadre baroque de cette ancienne bâtisse de plus de trois siècles. Imaginez-vous attablés sous les majestueuses voutes de briques rouges qui couvrent la salle ou enveloppé du cuir confortable des fauteuils de l’un des coins salon voisins. Bercé par le doux bruit d’une musique d’ambiance en savourant un millefeuille de boudin blanc aux pommes crues et cuites, un dos de cabillaud et son risotto au chorizo ou une souris d’agneau préparé par Tony.

La carte change tous les 15 jours ; uniquement des produits frais et un choix de 4 entrées, 4 plats, 3 desserts et fromages.

Vous cherchez plutôt un point de chute pour le déjeuner dominical. Le restaurant est la pause bistronomique parfaite après avoir musardé sur les pavés du « chemin des postes ». Inutile d’attendre le printemps, une promenade automnale et hivernale dans la campagne valenciennoise a le don singulier d'apaiser et de revigorer.

J’ai également testé pour vous, le côté salon et ses confortables fauteuils. Vous pouvez y déguster des planches de charcuterie ibérique ou de fromages suisses, accompagnées de la boisson de votre choix … Je valide, la formule est idéale pour terminer la semaine entre amis !

Vous dînez où ce soir ? Moi au Vieux Manoir.

 

DAVID BOUKLA